[Technique] Balance des blancs et corrections par gels


Qu’est ce que c’est ?

Faire une balance des blancs, c’est savoir contrôler la température de couleur. Déterminée en Kelvin, la température de couleur détermine une température à partir d’une couleur.
La balance des blancs sert à obtenir un blanc, blanc, peu importe la lumière, qu’elle soit ambiante ou créée. On va pouvoir, grâce à la température du couleur, régler la balance des blancs. En respectant celle-ci, on aura également des teintes de peau respectées.

 

Comment avoir une balance des blancs parfaite ?

Maintenant que nous avons vu les différentes situations dans lesquelles nous pouvons nous retrouver en prise de vue, on peut dorénavant abandonner le mode « Balance de blancs automatique » (AWB, automatic white balance ) de notre aimé boitier. Il est vraiment primordiale de ne plus déclencher avec ce mode, celui-ci mesurant les scènes, à chaque image, peut sortir des photos dans les tons bleues (froides), ou rouges (chaudes) suivant que l’on shoot en direction d’une bougie ou d’un ciel bleu, et si ces deux éléments sont sur la même scène, le rendu va être différent durant un même shooting.

De différents modes sont disponibles sur nos boîtiers, il suffit de choisir le mode adéquat :

 Lumière du jour 5500°KOmbragé 7000°K  Nuageux 6000°K Tungstène 3200°K Fluores 4000°K Flash 6000°K  Manuel  Personnalisé (2500-7000°K)
Les six premiers choix étant nécessaire pour la majorité des scènes à photographier, les deux derniers sont cependant très importants.
Si l’on connait avec exactitude la température de couleur de la scène, ou que l’on a un colorimètre, on réglera sur le mode personnalisé. Si non, on utilisera le mode manuel en réglant sa propre balance.
Pour se faire on utilise  un blanc pur, divers objets existent dans le commerce pour ce faire (Ici un Ezybalance). Puis une fois photographié on l’utilise en temps qu’image référence par le boitier.

Les filtres correcteurs, et leurs effets (cto, ctb, plusgreen).

On utilise des gels correcteurs sur un flash lorsque l’on veut faire du fill-in, pour garder l’ambiance d’une scène, mais garder la teinte de peau naturelle.

(Photogels.com)

On fait notre balance des blancs manuelle pour cette ambiance, et on place un filtre adapté. Dans mon exemple, je sais que la boutique en fond utilise du tungstène (3200°K), je vais donc utiliser un CTO (orange) pour éclairer mon sujet et le « remettre à bonne température », comme ça j’aurai une ambiance conservée, blancs du fond corrects, et une teinte de peau fidèle grâce à mon flash et son gel.

Imaginez ce que vous pouvez faire rien qu’avec un flash déporté ! Voici quelques exemples de correction avec différents gels :

Full CTO (5500K / 2900K) – 1/2 CTO (5500K  / 3800K) -1/4 CTO (5500K  / 4500K)
Full CTB (5500K  / 7800K) – 1/2 CTB (5500K  / 6400K) – 1/4 CTB (5500K  / 5800K)
Full Plusgreen (5500K / fluorescent)

En espérant que cet article vous plaise et qu’il vous soit utile.


Comments (1)